Anne-Solange Gaulier

Artiste photographe

Courir le monde ou les rues, dire comment sont les choses de la vie, méditer sur le temps, l’espace, sur trois fois rien, finalement, Anne-Solange Gaulier recompose la vie.

Sa réflexion artistique se fonde sur l’imprégnation culturelle, manifestée de façon constante, mais discrète dans ses portfolios. 

En Afrique, par exemple, elle photographie une partie de la vie des femmes au village et, tout particulièrement, le rituel de la cuisine : la disposition et les couleurs des canaris, des plats, de la vaisselle, qui portent les traces d’un quotidien simplement humain, peut-être le seuil discret par lequel peut se faire, dans l’évidence inaperçue du banal, un passage d’homme à homme et de peuple à peuple, là où tout devient convivialité.

Au Laos, elle a pu découvrir la plaine des Jarres à Xieng Khouang, et les petits autels camouflés dans les pierres ou tout près d’elles.

Le paysage urbain l’intéresse également, depuis son séjour à New York.

Les personnes deviennent une source d’inspiration poétique pour de nombreux travaux. Ce sont les acteurs de la vie, installés dans leurs petits théâtres ; chacun bâtit des frontières invisibles, comme pour se protéger de l’autre, de la ville, de son environnement.

Depuis 1997, Anne Solange Gaulier expose régulièrement ses travaux en  France et à l’étranger, en galeries et centres d’art.

Elle est représentée par la galerie a.topos à Venise (Italie).

presque-rien...2018